Histoires

1.2.I.k_Habitat Asie    1.2.I.n_Inde_jp_-Morning-mist-in-Taj-Mahal
Histoires du plus profond des Ages

Les formes polyédriques apparaissent naturellement en géologie, on les retrouve en forme organisée au niveau moléculaire, viral, bactérien, dans les pollen, le plancton et les graines.

1.2.I.e_Haeckel_Phaeodaria_1

Et la première molécule de Carbone Fullerène créée en 1985 ressemble à une Structure Géodésique et possède des qualités analogues.

1.2.I.m_Euler_GDR_stamp

Des premiers modèles en pierre des cinq solides « de Platon » aux grandes et petites géodes qui fleurissent aujourd’hui, il y a eu bien des auteurs et bien des histoires.
Pour Platon, l’icosaèdre est associé à l’eau.

1.2.I.l_Maison gauloise germaineParallèlement, on passe des huttes pré-historiques et gauloises aux dômes en pierre romains. De nombreux habitats traditionnels de multiples cultures sont en rond.

1.2.I.a_Domes-pierre trad2

Les Architectes Byzantins ont inventé une technique pour monter des coupoles sur des piliers. Une transition d’une base cubique à un dôme hémisphérique.

Il n’y a pas que les maths, l’architecture ou l’habitat dans l’histoire,
il y a aussi le jeu, l’art et la spiritualité.

Walter Bauersfeld,

Ingénieur, Chef de projets chez Carl Zeiss Optique, mais avant tout créateur du Planétarium .

Un planétarium est l’application démonstrative et éducative de la projection de la voute céleste en mouvement sur l’intérieur d’une hémisphère. Prolongement de l’histoire de la connaissance initiée par les chinois d’il y a 4000 ans, poursuivie par les astronomes égyptiens, grecs et romains avec les globes célestes et renouvelée par les sphères armillaires du XVII éme siècle.

1.2.I.l_Armillary Sphere-galileo-520

Le génie de Walter Bauersfeld et de l’équipe Zeiss a été de créer du même coup en 1922, et la première géode, et la première grande structure autoporteuse réalisée en ferrociment, et dans le même temps le premier planétarium avec ses projecteurs placés en son centre (16 m de diamètre).

1.2.I.p_Bauersfeld-Planetarium_zeiss-jena

Le dôme de cette « merveille d’Iena » est un icosaèdre tronqué (12 pentagones, 20 hexagones), éléments subdivisés ensuite en triangles selon la méthode dite des « grands cercles », un peu comme lorsqu’on fabrique un panier d’osier ou un chapeau sur bien des territoires dans le monde.
Cette coque très fine et légère en ciment fut réalisée en proportions de celle d’un œuf, et tout aussi solide.

1.2.I.q_Bauersfeld-PlanetariumIena-dome1

De nombreux autres planétariums et de nombreuses grandes coques en ferrociment suivront.
La firme allemande commercialisera avec succès des versions successives de ses projecteurs.
Après les destructions de la guerre, la séparation est-ouest puis la réunification, et le décès de Walter Bauersfeld, la compagnie existe toujours et fabrique des microscopes, des lunettes… et des planétariums.
Longue vie à ses équipes.1.2.I.r_Planetarium projection equipment_oFaire un tour chez Zeiss.

Buckminster Fuller

Trois décennies après Walter Bauersfeld, c’est Bucky Fuller qui propulse les structures polyédriques vers la notoriété.
Ils les baptisera « Dômes Géodésiques » en 1949, déposera une « patent » dès 1954; cette expression est restée celle qui les désigne le plus souvent.1.2.I.t_BubkFullerFordRotunda1952

Si tout le monde connait Albert Einstein ou Marie Curie, moins nombreux sont celles et ceux qui connaissent Alan Turing, Benoit Mandelbrot, Albert Hofmann, Yves Rocard, Henri Laborit ou Buckminster Fuller, cette classe de scientifiques un peu décalés dont les travaux et créations influencent pourtant notre quotidien et notre vision du monde.1.2.I.v_Buck Fuller GEOPATOn doit à cet inventeur, ingénieur et visionnaire humaniste de nombreuses études et réalisations.
Il voyait à juste titre la terre pour ce qu’elle est vraiment : un vaisseau spatial qui nous ballade à travers l’espace à 107 000 km/h tout en tournant sur elle même et en subissant un grand nombre d’influences au passage.
Il a considéré le tétraèdre comme la brique élémentaire de l’univers.
Son intérêt pour l’humanité s’est exprimé concrètement sur de nombreux thèmes dont l’habitat, les transports, l’écologie, la répartition des richesses.
Il a appelé ses inventions des « artefacts » autrement dit des objets fabriqués avec une dose d’artificialité. Il était en tant qu’ingénieur dans une logique industrielle et il privilégiait le métal.
Dans le domaine de l’habitat outre les Dômes, il conçu et fabriqué un prototype original : la « Dymaxion house », retravaillée plus tard en « Dymaxion Dwelling Machine ».1.2.I.u_Buck Fuller Dymaxion_house

Coxeter a été un des géomètres qui ont collaboré avec lui, un des plus pointus de la géométrie non euclidienne. Auteur aussi d’un texte démontrant l’exactitude mathématique de la gravure d’Escher de 1958 « Circle Limit III ».

1.2.I.w_Bucky dome 105_10LgOutre les dômes géodésiques, son univers conceptuel de l' »éphéméralisation » (soit, faire plus avec moins) et de la « tenségrité » (ou structures en tension et compression auto-contraintes) est original et pertinent, pas toujours facile d’accès.
Ses travaux ont facilité la découverte d’assemblages d’atomes de carbone en tube ou en sphère nommés fullerènes, aux propriétés mécaniques et électriques étonnantes. Les « bucky balls » sont des arrangements sphériques de 60 atomes de Carbone (C60) par des hexagones et des pentagones imbriqués.
Les DG ne sont pas construits en tenségrité et BF n’a pas été le seul à chercher dans cette direction toujours actuelle.

1.2.I.y_Fullerene_C60a

Il réalisera un certain nombre de Dômes pour des établissements scolaires et universitaires ainsi que pour l’armée. Il supervisera la construction de structures expérimentales ainsi que les Pease Domes hémisphériques en contreplaqué de 13 m de diamètre.1.2.I.s_Bucky-DomeI3

Pour appréhender son point de vue il faut avoir en tête qu’il cherchait des points de rupture en architecture et qu’il a pensé les avoir trouvé avec les DG. Il voyait les choses sous l’angle industriel et les difficultés et la technicité requise pour s’affranchir des angles droits s’atténuaient considérablement en cas de production de masse. Ou pour des structures de grande taille.

Le plus connu des dômes de Bucky Fuller restera sans doute le pavillon US de l’expo universelle de Montréal de 67 transformé de nos jours en Musée de l’environnement.

MontrealExpo67-123

Une fondation, le Buckminster Fuller Institute et de nombreux « disciples » contribuent à porter haut la flamme des artefacts et concepts originaux de ce philosophe designer.

Faire un tour au Buckminster Fuller Institute

  ^ Formes Géodésiques _________________   Continuer >