Chantier

Au début

J’habitais en 1975 rue Crémieux à Paris, un habitat collectif.
Avec Yolande et Biol, Serge, Boscop et quelques autres de passage.
Et je faisais de la vidéo pour le CERFI.

Biol avait découvert ce type de constructions polyédriques lors d’une ballade en Californie.
Il enseignait à l’École Spéciale d’Architecture de Paris et une UV qu’il animait portait sur les DG.
Dans la cour de l’École j’ai vu mon premier (petit) dôme.
Une géode icosaèdre de fréquence 2 dont l’armature faite de tubes en carton s’assemblait par un emboitement de canettes de bière et de bouts de tuyaux d’arrosage réunis par une vis avec rondelles et écrous papillon.
J’ai eu un coup de foudre devant la grâce évidente de cette construction légère et éphémère.
Simplement destinée à être couverte de carton et de papier goudronné.
Je n’ai pas de photos, juste l’image dans ma mémoire biologique et spirituelle.

02-DomeYR Structure-57

J’ai commencé à lire des ouvrages autour du sujet, souvent en anglais.
J’ai quitté Paris, quitté Marseille, et me suis installé en moyenne montagne dans le Sud-Aveyron.
Je retapais la vieille maison partagée avec Agathe et Robert tout en fabriquant à l’atelier des métiers à tisser, en m’initiant ainsi au travail du bois.
En 78, j’ai voulu un espace à moi, construire une maison neuve.
Qu’elle soit un dôme géodésique m’a semblé couler de source…

Point de départ d’un habitat en perpétuelle évolution.

Continuer >